Citerneportugaise3

3-Monuments classés: A- La Citadelle.

  Suite à la demande du chef du Service des Antiquités,  des Beaux-Arts et monuments historiques du Royaume Chérifien, la Citadelle est classée, par Dahir du 3 novembre 1919, comme monument historique national. Bâtie dans le style manuélien du début du XVIe siècle, cette Citerne répond au cinquième  critère de sélection (iv) qui a permis à Mazagan de figurer sur la liste du Patrimoine Mondial à partir du 4 Juin 2004.

Lire la suite

porte-de-la-trahison

4- LE PATRIMOINE CACHÉ :C- PORTA DA TREIÇÃO – LA PORTE DE LA TRAHISON

    Toutes les forteresses portugaises construites au XVIe siècle possédaient une porte secrète, nommée porta da treição, qui signifie porte de la trahison. C’est une issue «plus ou moins dérobé qui permettait d’entrer et de sortir sans avoir à ouvrir les portes principales.» [1] 
  La situation de la porte de la trahison de la forteresse de Mazagan avait soulevé depuis des années un grand débat; plusieurs personnes soutiennent la thèse de Robert Ricard qui

Lire la suite

porta-do-mar

4- A la redécouverte du Patrimoine Caché: B- Les accès de la façade marine: Porta do mar- Porta secreta (Poterne)- Porta da Ribeira.

   En principe, une porte principale ne donne jamais accès directement à l’intérieur d’une forteresse; ce constat a poussé certains intéressés du patrimoine portugais de Mazagan de supposer que la porte de la mer (porta do mar) n’existait pas au temps de la présence  portugaise, (avant Mars 1769), et d’autres à avancer une théorie explicative qui indique

Lire la suite

Patrimoine Caché 1_

A la redécouverte du patrimoine caché. 1 – Les systèmes d’alimentation en eau de la forteresse de Mazagan-

  – Est-ce que la forteresse de Mazagan à El Jadida, révèle-t-elle tous ses secrets aux visiteurs?

    L’une des premières préoccupations des portugais lors des travaux de la construction de Mazagan était l’alimentation de la ville en eau douce et surtout le stockage de cet élément vital, si précieux lors de sièges prolongés.

Lire la suite

Monuments classés - b

3- Monuments classés: B- Eglises, remparts…

 La Citerne et l’Église de l’Assomption sont deux monuments portugais, construits dans le style manuélien (Art architectural portugais qui s’est développé  au XVIe siècle sous le règne du roi Manuel 1er), qui répondent au cinquième critère de la classification dans la liste du Patrimoine Mondial Culturel. Ces deux monuments figurent, avec les noms d’autres édifices

Lire la suite

Porta _do_ mar

2: « Ce qui se défend doit être défendu »

    En Avril 1541, suite aux menaces d’êtres attaqués dans l’ancien Mazagan (Mazagan Velho) par les Saadiens, les portugais avaient tenu, sous les ordres du Roi du Portugal Jean III, un conseil de guerre où il fût décidé la construction d’une forteresse autour de l’ancienne Redoute militaire portugaise, au bord de la mer. Le Gouverneur de la place, Luiz Loureiro [1]  appliqua ainsi le plus ancien et célèbre axiome des fortifications: «Ce qui se défend doit être défendu». 

Lire la suite

Fort

La forteresse de Mazagan: 1- Un aperçu historique.

 La ville portugaise de Mazagan : Patrimoine Mondial

Classement 2004

  Au titre de la convention concernant la protection du patrimoine Mondial Culturel et Naturel, le Comité du patrimoine Mondial a inscrit, en date du 30 Juin 2004, la ville portugaise de Mazagan (El Jadida-Maroc) sur la liste mondiale du Patrimoine Mondial.
L’inscription sur cette liste consacre la valeur universelle exceptionnelle de ce bien culturel afin qu’il soit protégé au bénéfice de toute l’humanité.
  « La ville portugaise de Mazagan est un exemple exceptionnel de l’échange d’influences entre les cultures européennes et la culture marocaine ». (1)

Lire la suite

_le phare _

L’histoire d’un phare -le phare Sidi Bouafi

  Depuis un siècle, le phare de Sidi Bouafi est considéré comme le monument imposant de la ville d’El Jadida. Il est situé près du marabout Sidi Bouafi, sur le point le plus haut du plateau de la ville [altitude +20,5m] et le plus proche de la mer [environ 200m]; un emplacement qui a été déterminé avec d’autres facteurs physiques de manière à rendre son signal lumineux visible de très loin. 

Lire la suite

II- Mazagao Velho

Il était une fois Mazighane, ville portuaire. II- Mazagão Velho

 L’occupation de Mazagan (Mazighane) par des populations  successives est une réalité, les premiers indices de l’existence de campements humains dans cette baie remontent à une période qui s’étend du paléolithique moyen jusqu’à la fin du néolithique (entre 50000 et 3000 ans avant J.C); Depuis ces périodes préhistoriques, et pendant plusieurs siècles, diverses civilisations s’y sont succédées . Le géographe portugais Duarete Pacheco Pereira qui a exploré la baie de Mazagan à la fin du XVème siècle signale « …c’est là que se trouvait autre fois la Cité de Mazaguam ( Mazagan ), qui aujourd’hui est complètement détruite».

Lire la suite